Nutrition Grossesse

Les besoins spécifiques de la femme enceinte

Enceinte, lorsque vous vous alimentez, vous en faites bénéficier votre bébé. Alors profitez de ces 9 mois pour manger encore mieux qu'avant.

Etape 1 : Les habitudes alimentaires

La grossesse est un moment privilégié pour une femme. Il faut s’occuper de soi et de son petit bébé. C’est extrêmement important de prendre le temps, de se réorganiser et d’améliorer son alimentation.
Si vous avez une habitude alimentaire tout à fait équilibrée, ne changez rien, par contre c’est une occasion idéale de vérifier et de faire les corrections nécessaires si vous avez une alimentation déséquilibrée. 
En effet, elles auront un double effet, très positif, aussi bien pour vous que pour votre bébé. 
Il faut donc savoir manger de tout et avoir des repas structurés : un petit déjeuner, un déjeuner, un dîner, voire une ou deux collations en plus. 

Etape 2 : Les besoins spécifiques de la femme enceinte

Ce qui est important c’est de privilégier certains aliments. On a des besoins spécifiques, qui sont augmentés tout au long de la grossesse. 
Aussi, l’acide folique est extrêmement important au moment de la conception et durant les premiers mois de la grossesse.
Si jamais vous avez des régimes à base de légumes, vous êtes tout à fait équilibré. Si vous les oubliez, n’hésitez pas à demander une supplémentation à votre médecin et prévenez-le de votre début de grossesse ou votre projet de grossesse. 
Cet acide folique, vous allez le trouver dans la levure, les épinards, la mâche, les noix, les pois chiches, les lentilles et les légumes à feuille. 

Durant la grossesse on a également des besoins augmentés en vitamine D, ces besoins sont augmentés de 100 %. Le poisson gras est riche en vitamine D, il peut également être trouvé dans le lait et dans le soleil qui est la source majeure de vitamine D. Protégez-vous car il ne faut pas trop s’exposer au soleil. 

Les besoins en fer sont quant à eux augmentés de 120%. Vous pouvez le trouver dans la viande, les poissons et le boudin mais également dans les légumes secs sur lesquels il faut penser à ajouter du citron car la vitamine C en favorise l’absorption. Attention au thé qui au contraire empêche l’absorption du fer. Aussi, si vous êtes carencée en fer, ne prenez pas plus d’une à deux tasses de thé par jour. 

Vous aurez besoin d’iode (+ 30%). On la retrouve dans les crustacés cuits, les poissons de mer, les laitages, les œufs et le sel iodé. 

Vous avez également des besoins majorés en calcium, de l’ordre de 1 gramme par jour. Sachant que 300mg de calcium est contenu dans ¼ de litre de lait, vous devez prendre environ ¾ de litre de lait pour couvrir vos besoins.

Conclusion :

On connaît mieux l’importance de  l’équilibre hygiéno-diététique sur la santé de l’enfant à venir. 
La grossesse est donc fondamentale, c’est un moment privilégié pour prendre soin de vous et de votre bébé.

Il n’y a pas une seule recommandation mais des conseils à adapter en fonction de votre cas. N’hésitez jamais à demander conseil à votre médecin ou à un spécialiste le plus tôt possible dans la grossesse. Il n’est jamais trop tard même au 7ème mois, même après l’accouchement et même pendant l’allaitement pour améliorer et adopter un bon équilibre alimentaire. 

Noter ce cours

Ces cours peuvent vous intéresser
Il n’y a pas une peau mais des peaux de bébé
L’ostéopathie, une aide à l'accouchement
3 points clés pour réserver sa place en crèche