Nutrition infantile

La diversification

La diversification alimentaire est un processus naturel. Il est difficile pour un enfant de passer du tout liquide, aux morceaux. C’est donc petit à petit, qu’il va falloir lui apprendre à franchir cette nouvelle étape gustative et l’évolution sera progressive.

Etape 1 : Quand commencer
la diversification alimentaire ?

La diversification alimentaire doit être débutée entre 4 et 6 mois, mais jamais avant 4 mois et toujours sur avis de votre médecin ou pédiatre. Cette période ne doit pas vous faire peur, même si au début il est normal que vous vous posiez beaucoup de questions.

Etape 2 : Par quoi commence-t-on ?

En réalité, c’est très simple, il faut plutôt commencer avec les légumes. Vous pouvez introduire les aliments un par un, avec un goût différent tous les 2/3 jours, afin de lui permettre de bien développer sa palette gustative. Vous pouvez faire le marché et cuisiner des petites quantités de purée.

Vous pouvez ajouter un peu de matières grasses (huile de colza de préférence ) : il est préférable de les utiliser non cuites et de varier les sources. Faites attention à ne pas trop saler. Si vous ne pouvez pas cuisiner, il existe dans le commerce des petits pots  tout prêts prévus à cet effet, et dont la sécurité alimentaire est absolue . Tous les produits d’alimentation pour jeunes enfants (0 à 3 ans) répondent en effet à des normes très strictes (en termes de pesticides et autres polluants ). Et, leur teneur en sel et en sucres est aussi très contrôlée.

Quinze jours après le début de la diversification alimentaire, vous pouvez introduire les fruits. Evitez de rajouter du sucre pour respecter le goût naturel.

Que votre bébé soit à risque allergique ou pas, vous avez le droit de lui faire goûter tous les aliments  

Etape 3 La diversification alimentaire : l’éveil des sens

Les tout-petits adorent patouiller dans leur assiette, malaxer la nourriture et la porter à leur bouche. C’est en effet avec leurs mains et leur bouche qu’ils appréhendent le monde. C’est normal que votre tout-petit fasse parfois la grimace, cela ne veut pas dire qu’il n’aime pas ce que vous lui proposez. Il faut souvent leur proposer plusieurs fois un aliment pour que les bébés l’acceptent bien. On dit généralement, qu’il faut répéter les essais jusqu’à 8 fois ! Il est important de varier les plaisirs car c’est à cet âge-là que les préférences alimentaires se construisent

Etape 4 : L’introduction des morceaux,
une étape importante

Il est important de faire évoluer les textures progressivement : texture épaissie type bouillie, puis petits morceaux fondants vers 10 mois, puis craquants à partir d’1 an… L’introduction des petits morceaux ne doit pas se faire trop tard, car votre bébé risquerait de moins bien les accepter.

Noter ce cours

Ces cours peuvent vous intéresser
Il n’y a pas une peau mais des peaux de bébé
L’ostéopathie, une aide à l'accouchement
3 points clés pour réserver sa place en crèche