Lait infantile

Que trouve-t-on dans le lait infantile ?

La composition des laits infantiles est déterminée de façon réglementaire. Anne Guilmin vous explique ce qu’on ajoute au lait pour qu’il s’approche le plus possible du lait maternel.

Rien ne remplace totalement le lait maternel qui est l’aliment idéal pour votre bébé. L’OMS recommande d’ailleurs l’allaitement exclusif au sein jusqu’à l’âge de 6 mois. La composition des laits pour bébé est déterminée de façon réglementaire, et les fabricants ont tous le même objectif : fabriquer, à partir du lait de vache, un lait dont la composition s’approche le plus possible du lait maternel.

Des ingrédients ajoutés en conformité avec la réglementation

Le « lait pour nourrisson » ou le « lait de suite » sont composés à partir de lait de vache (le plus souvent) ou de lait de chèvre.

On y apporte des lipides avec des matières grasses végétales qui sont nécessaires pour couvrir les besoins en énergie et en acides gras de votre bébé.

On y ajoute également des glucides comme le lactose, ou la maltodextrine, là aussi pour couvrir ses besoins en énergie.

Enfin, des minéraux et des vitamines comme le zinc, la vitamine A et C qui contribuent au fonctionnement normal du système immunitaire ou la vitamine D nécessaire à une croissance et un développement osseux normaux.

Les petits plus

À part ce qui est indispensable, d’autres ingrédients sont autorisés et peuvent être ajoutés dans les préparations, dans le but de les améliorer. Vous avez peut être entendu parler de prébiotiques, ou de probiotiques, ou encore de nucléotides. Ils sont proposés pour améliorer certains troubles fonctionnels digestifs du nourrisson, comme les coliques, la constipation… Vous pouvez vous tourner vers eux avec le conseil de votre médecin, et voir comment votre tout petit s’en accommode.

Noter ce cours

Ces cours peuvent vous intéresser
Il n’y a pas une peau mais des peaux de bébé
L’ostéopathie, une aide à l'accouchement
3 points clés pour réserver sa place en crèche