Lait infantile à base de lait de chèvre

Le lait de chèvre, une préparation infantile pour tous

Vous avez certainement déjà entendu parler de lait infantile à base de lait de chèvre, il peut convenir à tous les bébés et se différencie de ceux à base de lait de vache par des caractéristiques bien précises. Le Pr Tounian, chef du service de nutrition et de gastroentérologie pédiatriques de l’hôpital Trousseau vous explique tout.

Le lait de chèvre, une préparation infantile pour tous

Pour les mères qui ne veulent pas allaiter, il existe un grand choix de
préparations infantiles dont la majorité sont élaborées à base de lait de
vache. Depuis peu, de nouveaux laits infantiles à base de lait de chèvre sont
apparus sur le marché. Sont-ils adaptés aux nourrissons ? En quoi se
différencient-ils de ceux à base de lait de vache ? A quels nourrissons sont-
ils destinés ? Voilà les questions auxquelles nous allons répondre.

Sont-ils adaptés aux nourrissons ?

Ni le lait de chèvre non modifié, ni le lait de vache, ni aucun autre lait de
mammifère n’est adapté aux nourrissons. Seules les préparations infantiles
dont la composition est conforme à la réglementation européenne qui la
régit peuvent remplacer le lait de mère lorsque la maman ne souhaite pas
allaiter. Cette même réglementation autorise la fabrication de laits
infantiles uniquement à partir du lait de vache ou de chèvre, en excluant
tout autre lait de mammifère (brebis, jument, etc.).
Donc oui, les formules infantiles à base de lait de chèvre sont adaptées aux
nourrissons.

En quoi se différencient-ils de ceux à base de lait de vache ?

La principale différence entre les formules infantiles à base de lait de chèvre
et celles à base de lait de vache est la conservation des lipides laitiers (alors
que les graisses de la grande majorité des préparations infantiles à base de
lait de vache sont exclusivement d’origine végétale). Cela lui confrère 3
qualités : 1) un profil en acides gras saturés plus proche de celui du lait de
mère, 2) une épargne des acides gras polyinsaturés qui sont utilisés pour le
développement du cerveau au lieu de servir à fournir de l’énergie, 3) un
goût plus agréable pour nous adultes.
A ce titre, rassurons ceux qui penseraient que ces laits sentent la chèvre,
c’est nullement le cas. Si le goût des laits infantiles a peu d’importance chez
les jeunes nourrissons, une saveur plus proche de celle appréciée par les

adultes peut devenir intéressante pour les enfants plus âgés que le goût des
préparations infantiles rebuterait, notamment après 1 an.
Les autres différences avec le lait de vache sont 1) des teneurs en
polyamines et en nucléotides plus proches de celles du lait maternel, 2) une
composition en certaines protéines (caséines) et graisses (triglycérides à
chaine moyenne) qui pourrait en améliorer la digestibilité, 3) un contenu
moindre en caséine αs1, une protéine absente dans le lait de mère et à fort
potentiel allergisant.

À quels nourrissons sont-ils destinés ?

Tous les nourrissons peuvent consommer une formule infantile à base de
lait chèvre, notamment les plus difficiles. En revanche, elles sont contre-
indiquées chez les enfants allergiques aux protéines du lait de vache qui
pour la très grande majorité ne tolèrent pas non plus le lait de chèvre.

CCL

Les préparations à base de lait de chèvre sont une alternative aux formules
habituelles au lait de vache. Il en existe actuellement 4 sur le marché
français, Capricare, Capréa, Prémichèvre et Hole, mais seul Capricare a fait
des études pour démontrer sa bonne tolérance et son efficacité sur la prise
de poids des nourrissons.

Noter ce cours

Ces cours peuvent vous intéresser
Il n’y a pas une peau mais des peaux de bébé
L’ostéopathie, une aide à l'accouchement
3 points clés pour réserver sa place en crèche