Hygiène et soin

Couches pour bébé : comment faire son choix ?

Vous allez avoir un bébé, ou vous en avez déjà un, et vous vous demandez comment choisir parmi toutes les couches qui existent sur le marché celle qui est la plus sûre et la plus efficace pour votre nouveau-né. Pour faire votre choix, il est important de connaître leur composition.

Les couches jetables classiques

Les couches jetables classiques sont les plus absorbantes et les plus pratiques d’utilisation. Elles épousent parfaitement la forme du corps de bébé, et limitent le risque de fuite. Et c’est bien là l’utilité première d’une couche : maintenir les petites fesses de bébé au sec pour éviter d’irriter sa peau fragile. Mais regardons de plus près ce qu’elles contiennent car votre enfant portera en moyenne 4400 couches de sa naissance à ses 3 ans.

Composition d’une couche jetable classique

La couche jetable classique est composée d’un voile de surface en polypropylène. Il sert à isoler les fesses de votre bébé de l’urine absorbée et à garder un filet d’air dans la couche pour laisser respirer sa peau. Il y a très peu de risque à utiliser ce dérivé du plastique, mais par précaution, les fabricants y ajoutent une lotion hydratante et protectrice comme de la vaseline ou de l’aloe vera, par exemple, pour éviter les irritations.

Sous le voile se trouve un matelas absorbant, c’est lui qui retient l’urine. Il est en cellulose et en polycarbonate de sodium.

Et enfin, l’enveloppe extérieure est constituée de polyéthylène doux et d’adhésifs.

Les couches jetables écologiques

Si vous ne souhaitez pas utiliser de couches jetables classiques, il existe deux alternatives : les couches jetables avec des composants bio et les couches lavables.

La première différence entre des couches jetables classiques et des couches dites bio, c’est le voile protecteur. La version BIO ne contient pas de lotion. Mais si votre bébé a la peau fragile, cela peut entrainer des irritations, pensez donc à lui mettre une crème efficace et de bonne qualité pour protéger la peau du siège.

Autre grosse différence, le  polyacrylate de sodium, celui qui transforme l’urine en gel, et qui peut être irritant et allergisant, est souvent remplacé par de l’amidon de maïs mais qui peut être responsable de la présence de pesticides. Mais attention, il s’agit là encore de traces dues au mode de fabrication et non à la substance elle-même.

Les couches lavables

Les couches lavables sont moins polluantes. Et, même si l’investissement de départ représente un coût assez élevé, sur la durée elles reviennent moins chères.Toutefois, elles sont moins pratiques d’utilisation que les couches jetables et moins absorbantes, même si elles ont bien évolué depuis les langes de nos grands-mères.

 

Quel que soit votre choix, une couche doit être changée régulièrement. C’est le seul moyen de protéger réellement les fesses de votre bébé. Vous pouvez aussi utiliser une bonne crème de qualité pour renforcer la fonction de barrière de protection de la peau avant que ses fesses ne soient rouges. Et surtout, rassurez-vous toutes les couches sont sûres, les traces décelées ne sont que des résidus, donc des quantités très faibles. Alors faites votre choix en fonction de votre mode de vie et de vos priorités.

 

Noter ce cours

Ces cours peuvent vous intéresser
Il n’y a pas une peau mais des peaux de bébé
Comment bien choisir ses produits d’entretien à l’arrivée d’un enfant ?
Oui à la propreté, non à l’excès