Digestion

Soulager les coliques du nourrisson

Si votre bébé souffre de coliques du nourrisson rassurez-vous. Des solutions, comme l’ostéopathie, existent pour soulager son inconfort. Même si l’ostéopathe ne soigne pas, il va accompagner le corps et les structures afin d’optimiser le fonctionnement de l’appareil digestif de votre tout petit.

L’ostéopathie peut être une aide précieuse pour votre bébé. Plagiocéphalie, reflux, troubles du sommeil, coliques infantiles et bien d’autres sont autant de maux que nous pouvons essayer de soulager. Certains ostéopathes travaillent directement dans les maternités pour voir les enfants qui en ont besoin dès la naissance.

L’approche est légèrement différente de celle d’un adulte. Le bébé est en perpétuelle évolution et adaptation. D’une semaine à l’autre il est différent. Il est également plus souple et plus malléable qu’un adulte. L’ostéopathe que vous choisirez doit donc avoir l’habitude de traiter des nourrissons.

L’ostéopathie, une aide précieuse

L’ostéopathe ne soigne pas, il accompagne le corps et les structures afin de les aider à fonctionner de manière optimum. 

En ostéopathie, on considère que c’est la structure qui gouverne la fonction.

Prenons l’exemple de la digestion : pour qu’elle soit assurée, il faut que les structures soient intègres, c’est-à-dire que l’ensemble des organes qui y participe soient libres et mobiles.

Dans le cas du nourrisson, il faut considérer sa vie fœtale et pas seulement l’accouchement. Il passe 9 mois enroulé sur lui même en étant « nourri » directement par le sang maternel via la placenta.

Il lui faut parfois du temps pour se « dérouler » et pour se mettre digérer « normalement ».

L’ostéopathie au secours des coliques du nourrisson

Certains nourrissons ont du mal à s’adapter une fois l’accouchement passé.

Ils restent « en boule ». Voir en torsion. Cette malposition empêche la mise en place d’une digestion sereine et peut même entraîner des déformations crâniennes.

Les commandes du système digestif se trouvent au niveau du crâne et  du rachis lombaire, la moindre tension dans une de ses structures peut donc perturber son fonctionnement. Et par conséquent être une des raisons des coliques du nourrisson.

L’ostéopathe va aider l’enfant à sortir de sa position fœtale par des manipulations très douces et délicates. Il va agir comme un tuteur afin d’aider les structures à se mettre en place et à s’aligner.

L’action de l’ostéopathe est en fait très passive, c’est le bébé qui se corrige. Nous ne sommes là que pour l’aider et lui montrer la voie. 

En combien de séances ?

C’est une question récurrente à laquelle il n’y a pas de réponse. Chaque enfant est unique, et a une “histoire” différente.

L’idéal est de voir le bébé durant son premier mois et de le revoir 3-4 semaines après. Lors de la deuxième consultation, en fonction des réponses et des corrections, on pourra se prononcer sur la suite ou non du traitement. 

En parallèle de l’ostéopathie

En parallèle des séances, votre ostéopathe ou votre pédiatre pourront vous conseiller des probiotiques pour  renforcer la flore intestinale de votre bébé et soulager son inconfort.

Si votre tout-petit est né par césarienne, il n’est pas passé par les voies naturelles et n’a donc pas ingéré les bactéries qui feront le lit de son microbiote.

Cela peut être une des raisons de ces coliques infantiles si douloureuses pour votre nourrisson. Il est donc fortement conseillé de lui donner des probiotiques.

L’aspect environnemental est aussi très important pour soulager les coliques du nourrisson. Pensez donc à lui donner son repas dans un environnement calme, loin de toute agitation, et prenez votre temps.

Conclusion

Dans tous les cas, l’avis du pédiatre est nécessaire. Il reste votre interlocuteur principal pour les questions de santé chez le nourrisson. 

C’est d’ailleurs généralement lui qui décide d’envoyer les enfants dans nos cabinets d’ostéopathie.

 

Noter ce cours

Ces cours peuvent vous intéresser
Il n’y a pas une peau mais des peaux de bébé
L’ostéopathie, une aide à l'accouchement
3 points clés pour réserver sa place en crèche