Digestion

Les coliques du nourrisson

Les coliques du nourrisson laissent très souvent les parents démunis pourtant, il est possible d’agir et même de prévenir. Parlez en à votre pédiatre ou à votre sage-femme, ils vous expliqueront comment les probiotiques peuvent aider votre tout-petit à passer cette période difficile.

Les premières semaines de vie ne sont pas toujours faciles pour un nourrisson et elles peuvent être marquées par des troubles gastro-intestinaux, comme les coliques. Bien que votre bébé dispose déjà de nombreuses compétences à la naissance, son système digestif, lui, n’est pas encore mature, on peut donc aisément comprendre qu’il ait besoin d’un temps d’adaptation, et que votre tout-petit puisse souffrir  de douleurs abdominales.

Définition

En fait, il existe une définition scientifique. Si votre bébé pleure plus de 3 heures par jour de manière excessive et non consolable, plus de 3 jours par semaine et depuis plus d’une semaine, il peut s’agir des fameuses coliques. Elles surviennent vers 15 jours, 3 semaines, avec un pic vers 6-8 semaines pour disparaitre vers 3 mois. Si on a tendance à penser que la cause est essentiellement digestive, ce n’est pas le cas, c’est un trouble multifactoriel et fréquent : le  microbiote intestinal, l’environnement parental, le développement du bébé, etc, peuvent être impliqués.

Que faire ?

Déjà se préparer à cette période. Si vous êtes informés en anténatal ou dans les premiers jours de vie de votre bébé, votre ressenti sera peut-être un peu moins négatif.

Vous pouvez aussi masser votre bébé. Faites des mouvements circulaires avec ses jambes repliées sur l’abdomen ou  avec votre main dans le sens des aiguilles d’une montre.

Ensuite, des études ont montré que certains bébés souffrant de coliques, étaient pourvus d’un microbiote intestinal  appauvri. Je vous explique, le microbiote c’est l’ensemble des bactéries qui vivent dans l’intestin de votre bébé. Plus il y a de bactéries différentes, mieux c’est car elles permettent à son système digestif de bien fonctionner. C’est pendant l’accouchement, au moment où il traverse les voies génitales de sa maman que le nourrisson constitue son microbiote. Si vous avez accouché par césarienne ou si vous avez eu besoin d’antibiotiques pendant la grossesse, alors le microbiote de votre bébé sera moins diversifié. Dans ce cas, l’apport de probiotiques peut être une aide dès la naissance en prévention, ou en accompagnement pendant la période des coliques.

Les probiotiques, c’est quoi ?

En fait,  « probiotique » signifie favorable à la vie, c’est l’opposé d’ « antibiotique », qui lui est conçu pour enlever les microbes de notre corps. Ce sont des micro-organismes vivants qui lorsqu’ils sont administrés en quantité suffisante, exercent des effets positifs sur la santé en rééquilibrant le microbiote  et en favorisant la croissance des bactéries bénéfiques. Alors pour certains nourrissons, l’apport de probiotiques peut les aider et on peut même en administrer en prévention.

Quoi qu’il arrive, n’oubliez jamais que les cris sont son seul mode d’expression. Rassurez votre bébé, et ne vous en faites pas, vous lui apportez tout le réconfort dont il a  besoin. Armez-vous de  patience, les coliques disparaitront, et si vous avez le moindre doute, n’hésitez pas à en parler avec votre pédiatre.

Noter ce cours

Ces cours peuvent vous intéresser
Il n’y a pas une peau mais des peaux de bébé
L’ostéopathie, une aide à l'accouchement
3 points clés pour réserver sa place en crèche